Novembre 2010

Relations humaines

Le sens de l'humour agit favorablement sur la communication.

« L'humour renforce notre instinct de survie et sauvegarde notre santé d'esprit. ».
- Charlie Chaplin

Le sens de l'humour

Le sens de l'humour est appréhendé de différentes façons. Il semble cependant qu'il signale des capacités et des qualités appréciables en société. Et même seul. On peut rire de soi.

La salle est comble. Une ambiance quasi électrique fait vibrer les rangs. Tous les membres de l'entreprise sont là, plus ou moins attentifs, plus ou moins concernés. Le « grand patron » doit prononcer une allocution importante à propos de changements dans l'entreprise. Lorsqu'il apparaît, un silence respectueux pèse alors sur les lieux

Soudain, contre toute attente, en montant les marches conduisant à l'estrade, l'homme trébuche, perd l'équilibre et se retrouve « les quatre fers en l'air ». Personne n'ose plus bouger, tétanisé ou hésitant quant à l'attitude à adopter. Finalement, plusieurs se précipitent. On aide le malheureux à se relever et là, avec un sourire désarmant, celui-ci regarde l'auditoire et annonce : « Je vous avais promis des informations renversantes, j'espère que vous serez contents ! ». La salle éclate de rire, le malaise est dissipé, le discours commence et tous se concentrent sur son contenu. Gagné !

Souplesse, improvisation, disposition

Ici, il a fallut la présence d'esprit et un certain sens de l'humour de l'orateur pour éviter la catastrophe. Tout le monde n'est pas nécessairement sensible aux mêmes facteurs d'humour. Notre homme aurait aussi bien pu se vexer. L'éducation, la culture, l'expérience, le caractère sont autant de paramètres qui entrent en ligne de compte quant à déterminer notre propension à l'humour. Cependant, quand l'histoire est de bon goût, que le film est bien construit ou que le jeu de mot est subtil, nous sommes en général enclins à rire ou à sourire.

D'aucuns avancent que l'humour joue un rôle important dans la vie sociale, familiale et professionnelle. Il agit comme un facilitateur de la communication. Cet humour peut être très révélateur de nos qualités et capacités. Souvent, la personne qui fait montre d'un tel esprit est qualifiée d'agréable, intéressante et intelligente. De plus, notre style d'humour renseigne sur nos aspirations, nos centres d'intérêt, nos valeurs.

Pour preuve, une enquête réalisée dans un millier de sociétés commerciales américaines a montré qu'« en règle générale les gens qui ont de l'humour ont une plus grande créativité et sont moins rigides. Ils sont plus disposés à considérer et à adopter des idées ou des méthodes nouvelles ».

Il est difficile de dire précisément ce qui fait qu'une chose est amusante ou pas; et difficile parfois d'anticiper sur les effets probables des mêmes choses. Il semble que ce soit l'aspect inattendu ou incongru qui suscite la réaction d'amusement, voire de rire. Mais quantité de variables entre en jeu. Ce qui nous a fait rire un temps ne nous amuse peut-être plus guère aujourd'hui. Il est vrai qu'avec l'âge et une théorique maturité, nos perceptions et réactions évoluent.

En règle générale les gens qui ont de l'humour ont une plus grande créativité

Couramment, plus nous avançons en maturité (on ne dit pas « en âge », c'est peu humoristique...) plus nous préférons les subtilités, les évocations abstraites, voire spirituelles, aux simples gags. Ils peuvent, certes, être amusants au premier degrés mais sont souvent moins riches en stimulations cognitives. Cela dit, il nous arrive aussi, malgré ces prétentions, d'apprécier de véritables pitreries, souvent parce qu'elles se rapprochent d'états émotionnels particuliers.

C'est ce qui explique le caractère proprement indémodable de certains acteurs devenus célèbres pour leur humour. Même si le politiquement correct nous amène parfois (hypocritement ?) à relativiser le comique de certaines scènes, nous avons sans doute nos répliques fétiches. Et on les entend parfois longtemps dans les couloirs des collèges... et des entreprises.

Ceci renforcerait la version selon laquelle l'humour agirait comme un compensateur à l'anxiété, à la tension, voire à des refoulements plus personnels. L'humour comme thérapie, ça existe, que ce soit explicitement ou implicitement.

Qu'est-ce qui fait un humour de bon goût ? Sa considération pour les autres. Si nous sommes capables de trouver drôle une situation sans pour autant rire de la déconvenue de quelqu'un, nous sommes probablement apte à ce type d'humour. Par exemple, dans un film humoristique, nous trouverons peut-être très drôle la chute spectaculaire, parce que exagérée, de l'acteur dans les escaliers, conscients que nous sommes de l'effet recherché. Voir maintenant une personne tomber accidentellement au risque de se blesser sérieusement n'a plus rien de drôle, aussi inattendue que soit l'évènement. Le contraire confinerait au sordide.

De même, prendre sur le ton de l'humour la dégustation d'un gâteau « râté » n'implique pas forcément de ridiculiser la cuisinière. On peut s'amuser du goût « spécial » de la pâtisserie avec un sourire sincère. Dans ce premier cas, notre hôtesse appréciera sans doute notre souplesse; dans le second, où ses capacités seraient désavantageusement soulignées, elle sera mortifiée. Pas de doute, l'humour peut avoir de puissants et bénéfiques effets, à condition de rester prudent et attentif.

Humour sur ordonnance

On a souvent entendu que l'humour et le rire qu'il génère souvent sont d'excellents stimulateurs pour l'organisme. Témoin cette affirmation selon la revue American Health, [certains] « scientifiques pensent que le rire renforce le système immunitaire ». La revue cite encore ces propos de l'immunologiste Lee Berk: « Les sentiments négatifs peuvent influer sur le système immunitaire, et il semble (...) que ce soit aussi le cas des sentiments positifs. »

Bon pour le corps et la tête...

A tel point que des établissements comme des hôpitaux réputés sérieux ont aménagé des espaces spécifiquement dédiés au rire et à l'humour. On peut non seulement y parler avec des amis ou des parents, mais encore entendre des plaisanteries et regarder des films comiques. L'idée est de valoriser la gaieté, autant que faire se peut. Sans attendre de telles dispositions, il nous appartient toujours d'apporter notre note d'humour lorsque nous rencontrons des amis, que ce soit à l'hôpital ou ailleurs. Un spécialiste, le docteur Redford Williams, explique également que « La colère nuit à la santé. Il est difficile de rester en colère quand on rit ». Voilà de bien bonnes raison de faire un effort sur le chapitre de l'humour...

La revue Redbook cite ces propos d'une spécialiste: « Si vous affrontez quelqu'un ou le tournez en ridicule, il se mettra sur la défensive. L'humour invite les gens à prendre du recul par rapport à leur conduite... et à la modifier. » En entreprise, comme « chez la boulangère », l'humour peut ouvrir des portes sinon solidement verrouillées. Un amusement sain peut contribuer dans une grande mesure à détendre l'atmosphère.

Bien entendu, on ne peut tout de même pas plaisanter avec tout et n'importe quoi. Certaines situations réclament une certaine retenue. Il s'agit de ne blesser personne ni de paraître inconvenant, sournois ou irrespectueux.

Le poète Langston Hughes a écrit: « Comme une ondée bienvenue en été, l'humour peut soudain purifier et rafraîchir la terre, l'air et l'homme. » Il peut en effet considérablement améliorer les relations humaines, dédramatiser des situations complexes, nous permettre d'appréhender plus sereinement des occurrences pénibles. Il peut aussi limiter notre propension à nous prendre un peu trop au sérieux.

Pas de doute, l'humour recèle de nombreuses vertus et mérite d'être développé. Au vu de ses avantages et de sa si charmante réputation, les gens qui n'ont pas le sens de l'humour ne sont pas des gens sérieux...

 

F. Huguenin - VR2


Liens

Index de la Newsletter

Archives newsletters

Vers le site de VR2

Toutes les formations VR2