Documentaire

Une jeune femme sourit et nous regarde par-dessus ses lunettes

Un sourire sincère peut illuminer toute une journée.

« Un sourire est souvent l'essentiel. On est payé par un sourire. On est récompensé par un sourire ».
- Antoine de Saint-Exupéry, Lettre à un otage

Le sourire

Il ne coûte rien mais apporte beaucoup... Avez-vous déjà reconnu cette phrase et ce qu'elle désigne ? Non ? Encore un petit bout alors : il enrichit celui qui le reçoit sans appauvrir celui qui le donne...

Vous y êtes ? Oui, vous avez reconnu le puissant instrument dont il est question ici : le sourire. Un sourire sincère peut faire de vrais miracles de communication. Il adoucit le contact, peut réconforter et nous faire réussir toute une journée. Il a une signification riche et paisible, transmet un message de complicité, de proximité.

Le sourire : une affaire sérieuse

A lire aussi

- Sommes-nous manipulés ?

- Sommes-nous trop connectés ?

- Pourquoi des formations à la Langue des Signes Française ?

- Connaissez-vous l'histoire de la LSF ?

- Les rumeurs

- Gérer l'agressivité et la violence

Oui, mais voilà, tout ce qui précède se rapporte à un sourire sincère. Car il y a malheureusement des sourires qui ne le sont pas... D'ailleurs, qu'en est-il de nos propres sourires ? Avons-nous l'habitude de sourire ou bien passons-nous pour ces incorrigibles rabats-joie que l'on évite plutôt que l'on recherche..?

Il est, certes, affligeant de savoir que certains sourires sont manipulateurs, obséquieux, malveillants. Leur objet est alors de tromper, induire en erreur et exploiter. Sans tomber dans ces excès, il convient donc d'être un peu prudent parfois. L'expérience et les circonstances nous révèleront vite à qui nous avons affaire. Pour notre propos, nous parlerons du vrai sourire, sincère, amical et honnête.

Le sourire est un moyen non-verbal d'exprimer des émotions, des sentiments. Les dictionnaires le définissent généralement par « une expression du visage par laquelle les commissures des lèvres remontent légèrement, exprimant l'amusement, l'approbation ou la joie ». Le sourire est-il si important que cela ?

Nos émotions négatives peuvent se voir balayées par un simple sourire.

Réfléchissez quelques instants. N'y a-t-il pas dans votre mémoire un épisode où un sourire vous a apporté la chaleur, le réconfort dont vous aviez précisément besoin ? En revanche, pourriez-vous citer des noms de personnes qui ne sourient jamais, et desquelles vous gardez un souvenir désagréable, voire pénible ? Dans les deux cas, il est fort possible que vous ayez répondu par l'affirmative. Pas de doute, vous êtes, comme nous tous, sensible à l'expression du visage, à la présence ou à l'absence de sourire sincère.

Il est scientifiquement admis que le sourire permet de mieux gérer le stress. Nos émotions négatives peuvent se voir balayées par un simple sourire. Or, ce qui pourrait surprendre, c'est que ces effets sont à peu près les mêmes lorsque nous recevons un sourire ou bien lorsque nous émettons un sourire. Sourire aux autres serait aussi bénéfique que lorsque les autres nous sourient.

Pour preuve, une femme japonaise semblait faire l'objet de critiques et de regards désaprobateurs ou fuyants dans son travail. Et au Japon, le travail est une part importante de la vie. Cette femme se sentait seule et mise à l'écart. Elle ne comprenait pas pourquoi... Un jour, un ami courageux lui a conseillé de sourire plus. De sourire à chaque fois qu'elle croiserait un autre regard. En deux semaines, sa vie fut transformée. Tout le monde lui souriait en retour ! « La vie m'est devenue vraiment agréable », dit-elle... en souriant. Manifestement, notre sourire peut mettre à l'aise et induit un comportement amical.

Un dicton déclare « Le rire est le meilleur des remèdes. »  Le sourire est un bon commencement. Il est maintenant avéré que sourire influe favorablement sur notre propre humeur avec les heureux effets sanitaires que cela implique. Les émotions positives renforcent notre système immunitaire et luttent efficacement contre les sentiments négatifs, de la déception à la dépression, en passant par l'irritabilité. Bref, sourire nous fait du bien, tant au corps qu'à la tête.

Sourire : un cadeau facile et gratifiant

Inscrivez-vous à la newsletter !

 

Articles les plus lus :

- Les bienfaits de la lecture

- Les femmes dans l'entreprise

- Le téléphone portable, ami ou ennemi ?

- La tenue vestimentaire : bien choisir

Et ce n'est donc pas tout. Sourire fait aussi beaucoup de bien aux autres. Réfléchissez encore une fois à ceci : avez-vous déjà fait l'objet d'une réprimande, de reproches ? Comment ont-ils été formulés ? Si le censeur a été froid, rigide, dur et insensible, et sans sourire, vous avez probablement beaucoup souffert de cette situation. Vous serez sorti découragé, abattu, qui sait, déprimé.

Si ce même censeur a été compréhensif, chaleureux, quoique ferme, le tout rendu manifeste par son sourire sincère, alors nul doute que vous avez mieux supporté la remontrance. Même, probablement vous êtes-vous vite mis à la tâche pour compenser ce défaut. N'est-ce pas ? Il est facile de conclure que le sourire facilite bien des choses lors de tensions, difficultés, problèmes. Il contribue à les régler rapidement.

« Il est important de vous détendre et d'offrir un sourire sincère, sinon votre sourire aura l'air artificiel. »

Une monitrice dans une école de communication a fait ce commentaire :  « Il est important de vous détendre et d'offrir un sourire sincère, sinon votre sourire aura l'air artificiel. » Comment sourire sincèrement ? En étant sincère... Oui, mais nous ne sommes pas toujours en état de le faire, dirons certains. Ce peut être vrai. Retenons toutefois que le meilleur moyen d'avoir un sourire sincère est de garder en tête des pensées réellement positives. Notre condition émotionnelle, si elle est positivement orientée, se traduira nécessairement et non-verbalement par un sourire spontané.

Le secret du sourire sincère est donc en nous-mêmes. Tout dépend de la façon dont nous considérons les choses, tout dépend de la façon dont nous considérons les gens.

Il n'y a pas trente-six solutions : si nous nous focalisons sur les défauts, les ennuis, les problèmes, les travers, les fautes de l'environnement humain et matériel, nous n'allons pas sourire longtemps... En revanche, en nous appliquant à rechercher des solutions, en étant autant que possible compréhensifs, tolérants et bienveillants, quoique lucides, nul doute que nous nous ferons beaucoup de bien et en ferons beaucoup aux autres par nos sourires sincères.

Parfois, la timidité, la culture s'en mêlent. Les meilleures intentions peuvent avoir à lutter contre de telles habitudes. Gardons-nous bien alors de juger sur les seules premières apparences, exercice difficile s'il en est. Après tout, il nous arrivera aussi nécessairement d'être moins disposés. Nous apprécierons alors la compréhension des autres, surtout si notre atonie passagère contraste avec notre habitude : sourire.

Ce peut être un bon objectif que de s'efforcer de sourire plus. Si nous apprécions qu'ils nous sourient, il nous faut faire notre part. Bon pour la santé, facilitateur de la communication, joli cadeau pour nos proches, le sourire n'a que des avantages.

Il y a des gens qui pensent autrement ? Que le travail c'est, certes, sérieux et qu'il n'y a donc pas de quoi sourire ? Qui croient, par exemple, que l'autorité doit être domination froide et austère ? Sérieusement, il y a de quoi sourire...

 

F. Huguenin - VR2


 

Index de la Newsletter

Archives newsletters

Vers le site de VR2

Toutes les formations VR2