Psycho

Une jeune femme rousse nous regarde avec intensité

L'analyse transactionnelle : réflexion, introspection, communication.

Heureux qui comme unique grâce à l'analyse transactionnelle (A.T.).

Psychologie du Moi

C'est en se penchant sur les problèmes que généraient les thérapies classiques pour l'entourage des patients, qu'Eric Berne a introduit une nouvelle méthode basée sur la structuration du MOI : l'Analyse transactionnelle.

La démarche est d'en finir avec la victimisation et les sempiternels « j'ai mal à mon papa et à ma maman ». L'analyse transactionnelle est accessible à tous, grâce à des ouvrages de vulgarisation rédigés sur le sujet.

L'A.T. pourquoi faire ?

L'avantage de la méthode est de permettre de se remettre en question sans perturber les proches. Pendant les nombreux mois, voire les nombreuses années que dure une analyse classique, le patient est infernal avec l'entourage (familial et professionnel). En effet, en explorant son passé, il se rappelle des faits enfouis dont les proches étaient responsables, quand le patient n'opère pas un transfert, accablant tour à tour l'autre ou les autres de reproches, de câlins et de demandes de reconnaissances

Comment faire pour que des personnes majeures acceptent de s'assumer moralement ? C'est le but de l'A.T.

L'analyse transactionnelle (AT) est considérée comme une méthode de thérapie courte qui permet d'aller à l'essentiel. Même si Eric Berne a soigné des pathologies lourdes (schizophrénie), en France l'A.T. est utilisée pour guérir ou résoudre un problème donné.

Elle est aussi beaucoup utilisée dans les formations de communication relationnelle et dans les formations pour les métiers où la relation à l'autre joue un rôle majeur (les positions de vie : gagnant-gagnant, le triangle tragique : persécuteur, victime, sauveur, etc.). Les managers, les commerciaux, les politiciens, les parents, etc., sont concernés par les enseignements d'Eric Berne.

Finie, la mauvaise foi, terminées les mauvaises excuses pour fuir ses responsabilités. Comment faire pour que des personnes majeures acceptent de s'assumer moralement, c'est le but de l'A.T. Seul est pris en compte le « MOI » et sa structure. Les acquis apportés par nos proches et l'entourage seront rangés dans ce qui s'appelle le cadre de référence. Cadre que l'on apprendra à déconstruire et à reconstruire et cet exercice permettra aussi d'apprendre à gérer ses émotions.

L'A.T. comment faire ?

Pour parvenir à définir son MOI et donc sa personnalité, il suffit de répondre à des tests. Ensuite, il ne reste plus qu'à travailler sur SOI. Les résultats du test sont surprenants, on découvre que notre MOI est composé de trois cellules qui se nomment, parent, adulte et enfant. Les cellules enfants et parents se décomposent. L'enfant peut-être rebelle ou adapté. La cellule parent, elle, se divise en normatif ou bienveillant. L'adulte est toujours parasité mais de se découple pas.

L'analyse transactionnelle : parent, adulte, enfant.

Le MOI de chaque individu se structure vers la septième année. Un enfant à cet âge est capable de discernement et par conséquent de jugement (l'âge de raison). Vers cette période les chérubins commencent à juger les adultes. C'est pourquoi il faut être vigilant sur ses faits et ses phrases prononcées. Exemple, une expression très répandue « fais ce que je te dis, ne fais pas ce que je fais » transmet à l'enfant d'autres messages que celui recherché par le parent, à savoir :

Je t'impose ma loi parce que tu es le plus faible.

Je ne sais pas où je vais dans la vie.

Ne prends pas exemple sur moi.

Tu n'es rien, je ne vaux rien, tu es l'enfant d'un rien.

 Etc..

Il vaut mieux en tant que parents se caler sur l'expression « l'exemple vient d'en haut » et se surveiller de manière à être le plus irréprochable possible, mais surtout être cohérent !  Obliger son enfant à aller dans une direction c'est le rôle des parents, ils sont là pour le guider, mais ne pas le faire sans expliquer les bonnes raisons.

Rappelez-vous, les enfants sont sensibles à l'injustice. Une punition si elle est justifiée par des règles de vie bien établies sera contestée, mais admise. Ce qui n'empêchera pas les parents d'être faillibles aux yeux de leur progéniture. Les parents parfaits n'existent pas, mais, l'on peut tenter de réduire les reproches futurs.

Ce qui est valable pour des parents, l'est aussi pour des managers. Par la suite, nous pourrons évoquer les jeux, les scénarios, les stimuli, les reprises d'autorité, les transactions relationnelles, etc.. Vous découvrirez pourquoi parfois ça s'emballe avec certains, alors qu'avec d'autres tout glisse. Vous comprendrez enfin que le problème vient plus souvent de nous que des autres..

 

Mireille de Ambroggi - VR2


Liens

http://www.wikio.fr

Partagez cet article

Index de la Newsletter

Archives newsletters

Vers le site de VR2

Toutes les formations VR2