Juin - Juillet 2011

Expression française

Pieds dans la vase © olmarmar - Fotolia.com

De quoi jeter le trouble...

« Mettre les pieds dans le plat quand on pense ; les retirer quand on écrit. »
- Jean Rostand

Mettre les pieds dans le plat

Le premier réflexe serait probablement d'imaginer que l'expression se rapporte à une maladresse, celle consistant à marcher par inadvertance dans un plat.

Cependant, à moins qu'il ne s'agisse de la gamelle du chien, on se demande un peu ce qu'un plat ferait au sol, puisqu'il ne s'agit pas non plus de faire des acrobaties pour marcher dans un plat posé sur la table. Qu'est-ce à dire donc ?

Que signifie « mettre les pieds dans le plat » ?

Au XIXe siècle, et encore aujourd'hui, à la campagne en particulier, on pouvait trouver des étendues d'eaux basses sur des surfaces parfois importantes et peu profondes. L'eau y stagnait, les particules en suspension décantaient petit à petit. Il se peut que de la vase commence à se former également. Finalement, on obtenait un fond boueux et vaseux sur lequel reposaient des eaux relativement claires.

Cette surface portait le nom compréhensible de « plat », la surface libre de l'eau étant, par nature, lisse et plane. On pourrait très bien imaginer quelque chose comme une très grande flaque ou un petit étang. L'ensemble évoque un certain calme, un ordre de choses qui se sont patiemment mises en place. Pourquoi pas un brin de poésie ?

Mais que se passe-il si quelqu'un vient à marcher dans cette étendue ou, pire, à y remuer les pieds ? Les pieds agitent alors le fond boueux et soulèvent les particules jusque-là en repos. Immédiatement, l'eau se brouille et le mélange devient saumâtre. Plus d'eau claire ni de fond stable, juste un mélange trouble et agité. Pire, si quelqu'un saute à pieds joints dans cette étendue, des éclaboussures de boue et de vase ne manqueront pas d'atteindre les éventuels observateurs à proximité. Il faudra maintenant du temps avant que le mélange ne revienne à son organisation première.

« Mettre les pieds dans le plat » : aborder maladroitement un sujet à éviter

La métaphore devient claire, un peu comme cette eau avant l'accident. « Mettre les pieds dans le plat » signifie venir assez brutalement déranger une situation jusque-là stable et sans encombre, au risque de provoquer gêne et dérangement.

Ce peut être le cas lorsque l'on aborde en public une question qui met mal à l'aise ou que l'on ouvre un sujet que les autres auraient préféré taire. La situation est embarrassante, discourtoise, voire provocatrice. Celui ou celle qui met les pieds dans le plat est remarqué comme indiscret, indélicat, maladroit.

Ajoutons à cela que dans la langue provençale, une expression servait à exprimer le fait de remuer les pieds ou patauger dans la boue. Cette expression est : « gaffer ou faire une gaffe ». « Faire une gaffe », c'est rompre un code de bonne conduite propre à un contexte. Voilà qui complète le sens de l'expression qui nous occupe.

Souhaitons que ces explications soient plus claires que le résultat de la gaffe originelle. Il faut être un peu dans son assiette pour aborder cette histoire de plat.

 

F. Huguenin - VR2


 

 

Index de la Newsletter

Archives newsletters

Vers le site de VR2

Toutes les formations VR2