Zoom formation

«  Si vous avez un travail où il n'y a pas de complications, vous n'avez pas de travail ». – Malcolm Forbes

Les risques psychosociaux (RPS)

En formation © endostock - Fotolia.com

Des formations sérieuses pour un sujet sérieux.

Les risques psychosociaux (RPS) sont devenus un thème récurrent. C'est un ensemble de données, comme l'environnement humain et matériel, ainsi que la personnalité du salarié, qui détermine le degré de risque.

Nouveaux temps, nouvelle ère, nouveaux risques. Difficile de dire si ces risques sont véritablement nouveaux ou si on en prend mieux conscience maintenant. Sans doute un peu des deux.

Une chose est sûre : le risque existe d'être confronté à des contextes psycho-socialement éprouvants. VR2 prévoit des formations pour appréhender ces situations et les prévenir au mieux.

Mais qu'entend-on exactement par l'expression de « risques psychosociaux » ?

Les risques psychosociaux, qu'est-ce que c'est ?

L'essentiel

  • L'environnement humain et matériel en entreprise est un élément clef en matière de risques psychosociaux.
  • On assimile fréquemment stress avec risques psychosociaux. Ces termes sont liés, le premier etant un symptôme du second.
  • La formation permet d'appréhender l'ensemble de ces données, que l'on soit employé, manager ou chef d'entreprise.
  • Par définition, il s'agirait de dangers potentiels liés à « l'âme » et à nos rapports avec le groupe, avec les autres. Elle évoque le rapport entre l'individu et son environnement, souvent professionnel dans son acception la plus courante.

    Appliqué ainsi au monde du travail, cette description désigne l'ensemble « des risques professionnels d'origine et de nature variées, qui mettent en jeu l'intégrité physique et la santé mentale des salariés et ont, par conséquent, un impact sur le bon fonctionnement des entreprises » - Ministère du travail, de l'emploi et de la santé.

    Pour faire encore plus simple, quoiqu'un peu réducteur, on parlera aussi de stress. Ce stress n'est, en réalité, qu'un symptôme de ces risques, comme il sera détaillé plus loin.

    Il n'y a pas de version formelle des risques psychosociaux dans les domaines juridique ou statistique. Il y a une certaine part de subjectivité qui entoure le phénomène. Si on parle de stress, il faut alors parler de ce qui le génère, comme les violences internes que sont le harcèlement moral et le harcèlement sexuel. Ou encore les violences externes, comme les agressions verbales et physiques émanant de personnes extérieures à l'entreprise envers un employé dans l'exercice de ses fonctions.

    Les risques professionnels qui mettent en jeu l'intégrité physique et la santé mentale des salariés.

    Ce sont ces aspects qu'abordent les formations VR2, en lien direct avec les expériences respectives des stagiaires. Il en ressort que ces risques prennent plusieurs visages et plongent leurs racines dans des fonds individuels et organisationnels.

    Ainsi, même si l'appréciation de ces risques reste assez subjective, elle n'en est pas moins réelle et mesurable, et susceptible de suivi. Ces risques ont aussi des causes objectives, celles qui se rapportent à l'environnement de travail, humain et matériel.

    Pour prendre un exemple caricatural, imaginons une personne qui travaille dans un local dont le plafond menace de s'écrouler. Ça n'empêche pas de travailler. Le degré d'anxiété sera variable selon la constitution de l'employé. On peut donc estimer que le niveau de stress dépend en partie de la nature du travailleur. Mais ce stress est directement lié au risque d'écroulement, aspect matériel modifiable par l'employeur qui pourrait sécuriser la zone. Ce mixage d'éléments objectifs et subjectifs constitue le risque psychosocial dont le stress est un symptôme. Ici, l'employeur a un devoir d'action et de précaution en regard de la menace potentielle sur l'intégrité physique et psychologique de l'employé.

    Identification et estimation des risques psychosociaux

    Une femme tourmentée ©  Fotolia.com

    Des situations critiques, difficiles à supporter.

    Evidemment, les risques sont souvent plus complexes, surtout lorsqu'il mêlent des considérations relationnelles, rarement prévisibles. Les formations VR2 s'appuient largement sur des situations professionnelles authentiques permettant d'évaluer ce rapport des charges et responsabilités.

    Il convient ensuite de réfléchir à ce qui peut être fait de part et d'autre pour limiter les risques. Ce n'est pas toujours facile, surtout si cela concerne d'autres personnes moins attentives aux risques psychosociaux. Il sera question d'organisation mais aussi de relations interpersonnelles.

    De nombreux avis, principes, théories et observations mentionnent les risques psychosociaux. Selon le ministère du travail, de l'emploi et de la santé, on peut partager ces risques en quatre grandes familles, selon l'origine probable des risques :

    les exigences du travail et son organisation : autonomie dans le travail, degré d'exigence au travail en matière de qualité et de délais, vigilance et concentration requises, injonctions contradictoires

    le management et les relations de travail : nature et qualité des relations avec les collègues, les supérieurs, reconnaissance, rémunération, justice organisationnelle

    la prise en compte des valeurs et attentes des salariés : développement des compétences, équilibre entre vie professionnelle et vie privée, conflits d'éthique

    les changements du travail : conception des changements de tout ordre, nouvelles technologies, insécurité de l'emploi, restructurations ...

    Pour en revenir aux définitions et descriptions des risques psychosociaux, le stress reste l'expression la plus générique, même si le sens de ce mot est à lui seul insuffisant pour rendre véritablement compte des enjeux. Rappelons que le stress n'est qu'une manifestation, un symptôme du risque psychosocial. C'est néanmoins une approche intéressante en vue de solutions. VR2 développe également des formations à la gestion du stress.

    Selon l'Agence européenne pour la santé et la sécurité au travail de Bilbao, « un état de stress survient lorsqu'il y a déséquilibre entre la perception qu'une personne a des contraintes que lui impose son environnement et la perception qu'elle a de ses propres ressources pour y faire face. Bien que le processus d'évaluation des contraintes et des ressources soit d'ordre psychologique, les effets du stress ne sont pas, eux, uniquement de même nature. Ils affectent également la santé physique, le bien-être et la productivité ».

    Pourquoi et pour qui les formations VR2 aux RPS ?

    Les salariés qui travaillent en contact avec le public subissent plus souvent que les autres des contraintes émotionnelles importantes. Ils sont donc souvent victimes de stress. Ils évoluent dans des environnements à « hauts risques » psychosociaux.

    Dans l'exercice de leurs fonctions, tous les professionnels sont de plus en plus confrontés à des situations de stress et de risques pouvant nuire à leur équilibre physique et mental. En parallèle, l'évolution du contexte économique et social impacte considérablement l'organisation du travail (restructuration, délocalisation, réorganisation territoriale...) et modifie la perception qu'a le salarié de sa place et de son rôle dans l'établissement.

    Les salariés qui travaillent en contact avec le public subissent des contraintes importantes.

    La médiatisation de faits dramatiques survenus dans certaines entreprises a mis en évidence la nécessité d'appréhender et de prévenir les risques psychosociaux. La jurisprudence s'est adaptée à la réalité, conduisant les pouvoirs publics à réglementer et encadrer cette approche de la souffrance au travail.

    A ce propos, et en application de la directive-cadre européenne 89/391/CEE, la loi définit une obligation générale de sécurité qui incombe à l'employeur. Ainsi, l'article L 4121-1 du code du travail déclare : l'employeur prend les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs. Ces mesures comprennent : 1°) des actions de prévention des risques professionnels; 2°) des actions d'information et de formation; 3°) la mise en place d'une organisation et des moyens adaptés. L'employeur veille à l'adaptation de ces mesures pour tenir compte du changement des circonstances et tendre à l'amélioration des situations existantes.

    Le contenu de la formation s'oriente vers les éléments clefs suivants :

    développer ses connaissances sur les risques psycho-sociaux (définitions, législation, causes, conséquences, outils, méthodes, acteurs...)

    comprendre les risques psychosociaux en les identifiants clairement

    apporter des idées et des méthodes qui fonctionnent dans différentes entreprises et institutions

    trouver les méthodes de prévention envisageables dans la situation de référence

    savoir construire un dispositif d'évaluation, de prévention et d'accompagnement.

    La formation VR2 prépare à identifier et prévenir les risques psychosociaux et ainsi améliorer les conditions de travail. L'enjeu est de taille. Il y va de la santé des employés et donc de la pérennité de l'entreprise. Une formation de qualité, c'est une façon de prévenir les risques.

     

    F. Huguenin - VR2

     

     

    VR2 recrute !

    Vous avez des compétences en formation, conseil ? Vous souhaitez intégrer l'équipe de VR2  ? Ecrivez-nous ! Nous examinerons votre candidature avec le plus vif intérêt.

    Recevoir la Newsletter