Dossier

Un homme culturiste © michaeljung - Fotolia.com

Messieurs, au travail !

Être en forme : l'exercice physique

Deuxième partie

(Lire la première partie)

Dans son livre La forme ou les formes ? (angl.), Covert Bailey écrit: « Le remède souverain contre l'obésité, c'est l'exercice ! (...) C'est un fait établi, que ceux qui font régulièrement de l'exercice ne grossissent pas. Si je proposais une pilule capable de ralentir la fabrication de graisse par l'organisme, les obèses feraient la queue pour l'acheter. Eh bien, je possède effectivement cette pilule; il ne faut que 12 minutes chaque jour pour l'avaler ». On estime toutefois que 20 minutes minimum seraient nécessaires pour « déclencher » des effets sur le métabolisme, mais le principe fondamental est vérifié.

L'exercice pour quoi faire ?

A lire aussi

- Esthétique : la beauté dans la tête ?

- Médecine et chirurgie esthétique

- Etre en forme : l'exercice physique - action !

- Etre en forme : l'exercice physique - aspects physiologiques

- Etre en forme : la nourriture

- Apprendre à enseigner

Il s'agit de solliciter le système cardio-vasculaire par des exercices appropriés, souvent aérobies, c'est-à-dire qui réclament de l'oxygène. Ceux-ci, en accélérant le rythme cardiaque, et par l'apport de cet oxygène, brûlent les graisses. Les exercices de cet ordre les plus courants sont la course à pied, communément appelée jogging, le vélo, le saut à la corde, la marche rapide. Il est entendu que chacun doit adapter ses efforts à son niveau et éventuellement consulter un médecin, selon l'âge et les antécédents.

Inscrivez-vous à la newsletter !

Articles les plus lus :

- Les bienfaits de la lecture

- Les femmes dans l'entreprise

- Le téléphone portable, ami ou ennemi ?

Le genre d'exercice auquel M. Bailey fait allusion consistent surtout en des exercices « d'endurance ». Comme le montrent les déclarations suivantes, l'exercice est prescrit par la plupart des spécialistes de l'amaigrissement. En effet, le ralentissement du métabolisme « qui se produit généralement en cas de régime hypocalorique peut être évité ou limité par l'incorporation d'une activité physique dans le programme ». — Le Journal de l'Association des médecins américains (angl.).

« Les spécialistes de l'amaigrissement s'accordent pour voir en la pratique régulière de l'exercice l'une des clés [principales] de la perte et de la stabilité du poids. Une bonne stimulation du système cardio-vasculaire provoque l'élévation du métabolisme au repos pour une quinzaine d'heures, ce qui signifie que des calories continuent d'être brûlées, même après la séance d'exercice ». — Revue Parents (angl.).

« L'exercice est essentiel à la réussite de tout programme de lutte contre les kilos. Dans ce domaine, la régularité est plus importante que l'intensité ». — Méthode de Conn (angl.).

« L'exercice nous transforme. Il élève le métabolisme, fabrique du muscle, augmente la concentration intramusculaire des enzymes responsables de la consommation des calories, et favorise la fonte des graisses. (...) Les personnes en bonne forme physique se distinguent également par un métabolisme légèrement plus élevé. Même au repos, elles brûlent davantage de calories que les personnes de forte corpulence ». — La forme ou les formes ?

Des styles différents mais un même objectif : santé, vitalité

Une femme grimpe sur une échelle de corde © Nadezhda Bolotina - Fotolia.com

Ne pas toujours prendre l'ascenseur...

Subsiste la classique « guéguerre » entre les tenants des sports d'endurance et ceux des sports de musculation. Les uns et les autres ont leurs avantages. Accomplis modérément, on ne peut pas vraiment parler d'inconvénients. Seuls les excès exposent à des risques. Ils ont des effets différents car les besoins énergétiques ne sont pas les mêmes. Un médecin conseille ceci : « Si vous devez faire du sport, choisissez surtout une activité qui vous plaît suffisamment pour être à peu près sûr de la maintenir dans le temps, car c'est la régularité qui fera la différence ».

L'exercice est prescrit par la plupart des spécialistes de l'amaigrissement.

Régularité, durée. Justement, on lit dans le Vancouver Sun, que pour rester en bonne santé (on ne parle donc pas ici de performance), « Il faut plus que des accélérations ponctuelles du rythme cardiaque ». Le journal poursuit : « Pour maintenir le métabolisme en fonctionnement — et c'est ce que nous recherchons par-dessus tout — il faut avoir une activité légère à modérée constante ». En d'autres termes, il faudrait être toujours en train de bouger, en douceur et continuité. La même étude établit sans équivoque un lien entre l'inactivité physique et les maladies chroniques. La position la plus « dangereuse », lorsqu'elle est durable, serait la position... assise !

Il n'est pas superflu de s'interroger sur nos habitudes en matière d'alimentation et d'exercice. L'excès de poids peut être dangereux. Il entraîne des maladies cardiaques et de l'hypertension. Mais nos efforts en valent la peine, même si nous pensons qu'il est trop tard. L'Encyclopédie des maladies courantes mentionne « un fait rassurant : avec le retour à un poids normal, les effets préjudiciables du surpoids disparaissent ».

On comprend du coup mieux cette réflexion de Covert Bailey, écrivain et rédacteur spécialiste santé et nutrition : « Ce qui est triste chez les gens particulièrement obèses qui affirment être prêts à tenter n'importe quoi, absolument n'importe quoi, pour maigrir, c'est qu'ils refusent la seule chose qui leur ferait un peu de bien : de l'exercice digne de ce nom ». Et il incite de nouveau à la prudence en disant : « Presque tout ce que vous mangez — pour peu que ce soit digéré —, peut être converti en graisse. Les régimes d'amaigrissement rapide transforment la chimie de l'organisme en une chimie de personne forte. La tendance à grossir est alors plus importante qu'au départ ».

« Pour maintenir le métabolisme en fonctionnement, il faut avoir une activité légère à modérée constante ».

La décomposition des graisses nécessite l'action d'une certaine catégorie d'enzymes. Sans eux, dit M. Bailey, « on grossit. Pour que les enzymes se multiplient, il faut faire de l'exercice afin de stimuler l'ADN, et manger suffisamment afin d'apporter assez d'acides aminés pour la biosynthèse ».

Il y a évidemment une bonne part de détermination dans de tels programmes. Prenons de bonnes résolutions et tenons-nous-y. Un peu de patience sera nécessaire. Les meilleurs résultats se mesurent dans le temps, temps nécessaire à notre organisme pour s'adapter.

Nous pouvons toujours nous trouver des excuses, mais elles sont souvent un peu maigres, car les arguments, eux, sont un peu gros. Sans faire d'humour gras, dans la lutte raisonnable contre les kilos, nous savons que nous pouvons faire le poids.

 

F. Huguenin - VR2


VR2 - La formation au coeur des actions

VR2

La dame accueil de VR2VR2 est un organisme de formation implanté à Toulouse et actif sur toute la France. VR2 c'est l'information et l'accompagnement dans vos projets de formation. Contactez-nous !

Document

Une jeune femme heureuse d'être libre de sa santéMédecine et chirurgie esthétique
La médecine et la chirurgie esthétiques peuvent rendre de fiers services, surtout si elles réparent des traumatismes. Lorsqu'il s'agit de simple ...

Document

Le harcèlement moral au travail
Le harcèlement moral en milieu professionnel est un autre phénomène dangereux. Il est insidieux, difficile à démasquer et surtout, à prouver. ...

Document

Conseils aux seniors
Les seniors peuvent faire démonstration de leurs réelles capacités en général, cognitives en particulier. Il semble qu'il soit à la portée de ...


Zoom formation

Formations les plus demandées

Le management inter-générationnel
Les différentes générations impliquent des différences de cultures et d'attentes. Gérer des équipes de différentes générations réclame ...


Liens

Index de la Newsletter | Archives newsletters | Toutes les formations VR2

Vers le site de VR2