Expression française

Connaître sur le bout des doigts

Peut-être utilisez-vous parfois cette expression. Mais quelle est sa signification exacte ? D'où vient cette expression ? Voyons quelques explications. Vous n'aurez pas à vous en mordre les doigts...

Au sens moderne, l'expression signifie « Connaître parfaitement, complètement, à fond. » Pour certains, c'est même savoir parfaitement par coeur, de mémoire.

Le doigt sur la question

Il semble que l'expression apparut d'abord sous la forme « jusqu'à l'ongle », traduction du latin ad unguem. Cette source voudrait dire que l'expression remonte à l'antiquité. Elle ferait alors référence au travail des marbriers et des sculpteurs. Afin de vérifier la surface et / ou les jointures de leurs oeuvres, ces artisans ou artistes grattaient le matériau avec leur ongle. Ils pouvait ainsi détecter les irrégularités ou les défauts. C'est vraisemblablement à partir du XVIe siècle que l'expression évolue et devient « au doigt » ou « sur le doigt ».

Selon d'autres sources, l'origine résiderait plutôt dans une pratique de jeune écolier. En effet, pour l'apprentissage de la lecture, un novice a souvent pour habitude de suivre le texte avec le doigt, afin de mieux s'y repérer. Avec l'usage, cette procédure mentale qu'est la lecture devient plus autonome. Du coup, le lien entre apprentissage, maîtrise et savoir peut être fait avec le doigt, d'où l'expression.

D'autres encore avancent que les doigts de la main auraient été un support mnémotechnique pour apprendre des données. De même que l'on compte sur ses doigts, on peut attribuer une valeur à retenir à chacun de ces doigts et ils deviennent le support de rappel. Pour évoquer de nouveau les informations apprises, il suffit alors de reprendre « doigt par doigt » l'énoncé initial.

La main humaine a une sensibilité tactile particulièrement développée

Il existe, par exemple, une variante moderne, celle consistant à restituer la longueur des mois de l'année, en se basant sur la morphologie du poing fermé. Les crêtes sont les mois longs, les creux, les mois courts. Des procédés mnémotechniques actuels utilisent aussi les doigts, parfois sous une forme plus virtuelle. Néanmoins, les doigts restent une représentation familière et stable susceptible de servir de support à la mémoire. Et qui dit mémoire dit savoir. Le rapport avec notre expression existe encore.

Des facultés étonnantes

Ces doigts, formant la main, sont aussi capables de jouer un rôle très important dans notre vie, au-delà de leurs facultés de préhension déjà très appréciables. Ils sont des moyens de perception fort puissants.

La main humaine a une sensibilité tactile particulièrement développée. D'après la revue Smithsonian, des chercheurs ont découvert que la main est capable de détecter une bosse d'une épaisseur de trois microns seulement (un cheveu mesure entre 50 et 100 microns de diamètre). Toutefois, “ en remplaçant la bosse par une rugosité ”, ils ont “ constaté que la main détecte une surépaisseur de 75 nanomètres ”, un nanomètre équivalant à un millième de micron. Une telle sensibilité est attribuée aux près de 2 000 récepteurs tactiles dont l'extrémité de chaque doigt est dotée.

Le sens du toucher joue également un rôle essentiel dans notre état de santé et notre épanouissement. “ Sous la caresse d'une autre personne, on libère des hormones qui peuvent soulager la douleur et mettre de l'ordre dans l'esprit ”, déclare U.S.News & World Report. Au dire de certains, un enfant qui manque de contacts affectueux se développe mal.

Pas de doute, la conception merveilleuse des doigts et de la main permettent des applications physiques et mentales très larges. Qui que nous soyons, nous saurons bien trouver quoi faire de nos dix doigts...

 

Frédéric Huguenin - VR2


http://www.wikio.fr

Partagez cet article

Index de la Newsletter

Archives newsletters

Vers le site de VR2

Toutes les formations VR2