Expression française

Avoir maille à partir avec quelqu'un

Sans doute avons-nous déjà utilisé cette expression pour exprimer un différend avec quelqu'un. Mais d'où vient cette construction de phrase ? Quel rapport avec le "tricot" ? Voyons comment passer à travers les mailles du filet de la langue française...

Tout d'abord, de tricot, point. De cotte de maille alors ? Qui sait ? De filet ? Pourquoi pas..? La maille était une pièce de monnaie de très peu de valeur, en cours au moyen-âge. Pour certains, elle était déja en cours dès l'antiquité. A peu de choses près, ce pourrait être l'équivalent de nos pièces "jaunes"... Si elle avait peu de valeur, elle était aussi de petite taille, ce qui intéresse la suite de l'exposé.

L'expression "partir", très ressemblante avec notre évocation de départ, avait une toute autre signification. Dérivée d'un mot encore plus ancien, "départir", l'expression veut dire "partager". Si l'on transpose donc ces définitions dans l'expression qui nous intéresse, "avoir maille à partir" signifie "avoir une toute petite pièce de peu de valeur à partager". Or, matériellement parlant, partager une petite unité métallique de cette espèce est pratiquement impossible, d'où la dispute quant à savoir qui la conservera en entier. Etant donné le peu de valeur de la pièce, la dispute passe également pour être difficilement justifiable.

La maille : impossible à partager, d'où conflit.

Pour souligner le caractère insignifiant de la-dite monnaie, on connaît une autre expression, "n'avoir ni sou ni maille". Elle signifie alors n'avoir aucun bien, ni aucune ressource. Ceci rend la publicité "Il n'y a que Maille qui m'aille" encore plus "piquante"...

Le nom de maille pourrait venir de "médaille", dans une forme fortement diminuée. Il se peut alors que ce nom échut finalement à la monnaie, la toute petite pièce, parce qu'à peine plus grande qu'une maille de filet ou qu'une maille de cotte de mailles. Selon d'autres encore, la monnaie en question porterait ce nom de par son origine en vieux français, "maille", qui signifie figure carrée. Or, la maille aurait eu cette forme.

Inutile, donc, de perdre son temps en de vaines querelles pour de piètres motifs. Mieux vaudra sans doute céder sur peu, plutôt que risquer complications futiles. Une incitation pacifique supplémentaire à ne pas rendre à nos détracteurs la monnaie de leur pièce...

 

Frédéric Huguenin - VR2


http://www.wikio.fr

Partagez cet article

Index de la Newsletter

Archives newsletters

Vers le site de VR2

Toutes les formations VR2